Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 16:31

 

 

... ou Candy se fait gronder (je voulais mettre Le club des cinq au tribunal mais personne ne connait plus le Club...)

 

peu renseignée sur le film de David Fincher, j'ai cru innocemment découvrir quelque information sur la société Facebook, et accessoirement sur ce qu'on se laisse aller à qualifier de phénomène Facebook

 

nette déconvenue, et petit agacement d'avoir "perdu" deux heures à visionner le film (mais je ne m'en prends qu'à moi-même)

je ne vais pas m'inaugurer critique cinéma, quoique...

 

alors on dirait que le film traite d'une histoire de gosses frustrés - si l'on considère que la plupart des gens s'étant hissés à un poste de pouvoir sont soupçonnables d'être des gosses frustrés ce n'est pas très original - histoire racontée avec force flashes back sans jamais entrer dans la psychologie des personnages


les personnages ? il n'y a pas de personnage féminin, tiens, bizarre ! il n'y a pas de personnage d'adulte, ah bon... l'acteur jouant le héros de l'affaire s'applique bien à rentrer la tête dans les épaules comme le bon geek perclus d'arthrose cervicale, et à rétracter les lèvres d'un air boudeur... ça ne construit pas vraiment un personnage

 

l'esthétique du film ? heu... passons ; il y a bien un moment où le film sort de son nombrilisme suractif pour montrer anecdotiquement une course d'aviron : très belles images... écrabouillées par une musique pour attardés qui nous crie dans les oreilles : vous assistez à un moment symbolique (une course, une victoire en jeu quoi...)

 

le jeu... eh bien c'est à cette conclusion, corroborant mon impression de non initiée, que j'arrive : tout ceci n'est qu'une histoire de jeu, comme beaucoup des histoires à la mode ; subprimes, élections présidentielles, sociétés envahissant le brave péquenot qui se découvre un beau matin mondialement individuel, connecté à l'univers, croulant sous les amis... c'est bien du pareil au même

 

qu'il y ait, par le plus grand mystère, à chaque fois, un maximum d'argent en jeu, une grosse dérive de contrôle possible, un détournement de l'attention des vraies questions sociales, humaines, locales, c'est secondaire !

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
<br /> Peu motivé mais poussé par l'insistance d'une amie blogueuse, je me suis inscrit sur Facebook il y a plusieurs mois. Je n'ai toujours rien compris. Il m'arrive des amis de partout dont je n'ai que<br /> faire et eux, les bougres, que peuvent-ils bien me vouloir ?<br /> Non, je ne mange pas chez Mac Do !<br /> <br /> <br />
Répondre
R
<br /> Oh mais que si .... je connais le club des 5.<br /> Bon j'étais plus " les 6 compagnons " pour la lecture .... mais adepte des 5, à la tv .... dans mon jeune temps ...<br /> <br /> Pour le reste .... jolie critique cinéphile ^^<br /> <br /> <br />
Répondre