Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2015 4 26 /11 /novembre /2015 08:35

c'est pénible cette confusion, ce glissement entre le mot "responsable" et le mot "coupable"...

il faudrait peut être clarifier dans sa tête la langue française et les concepts avant de parler, c'est en n'étant pas capable de sentir cette différence entre deux mots qu'on ne peut en penser l'impact en soi et travailler, à partir d'elle et d'eux, nos insuffisances flagrantes, nos flous confortables

(et comme j'écris sous le coup de l'agacement je ne vérifie pas mes mots)

tant que tu te sentiras culpabilisé et non responsabilisé, tu subiras ce joug judéo chrétien que tu sembles rejeter et tu ne pourras être cet individu aussi libre que possible (selon sa propre histoire) du choix de ses actions (mêmes petites et à l'impact très partiel)

car il ne s'agit souvent pas d'actions valorisantes et de batailles visibles, mais de décisions, au quotidien, de soutenir ou pas les vrais acteurs du saccage actuel : les grands groupes économiques, les patrons d'esclaves lointains, les pilleurs de ressources, les parieurs financiers, les diffuseurs de rêve ou de cauchemar, qui ne vivent que sur nos capitulations, nos cécités

et le jour où le saccage vient chez nous, sur nos peurs

et dont notre minable confort est l'alibi

responsabilité

Partager cet article

Repost 0
Published by Lafo
commenter cet article

commentaires

jpp 26/11/2015 12:21

Cette photo me touche beaucoup, on dirait la maison de mon enfance vue d'en face , c'est à dire d'un cimetière (j'y peux rien j'habitais en face d'un cimetière avec devant une pelouse comme celle-ci).).

lafo 26/11/2015 17:12

elle est prise d'une petite route parallèle, longeant des maisons, et derrière les maisons, parallèle également, la Rigole ("affluent" du canal du midi)
pas de cimetière là

  • : L'HUMEUR DE LAFO
  • L'HUMEUR DE LAFO
  • : vers la clarté... avancer à découvert, avec des zones moins nettes, des tergiversations et revirements, qui sait, des emballements ? et dans l'écheveau : ma ligne à moi
  • Contact