Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 10:14

mon alphabet du soir ?

a comme arachides

c comme cerfeuil

f comme fleur de roquette et fenouil

g comme gratteron

h comme huile d'olive

j comme jus de citron

l comme laiteron

o comme oseille et oignon

p comme plantain et pariétaires

s comme sarrazin, sésame et shoyu

bon appétit !

salade du soir
Published by Lafo
commenter cet article
30 avril 2016 6 30 /04 /avril /2016 09:56
les yeux dans l'eau
Published by Lafo
commenter cet article
28 avril 2016 4 28 /04 /avril /2016 09:55
les yeux dans l'eau
Published by Lafo
commenter cet article
26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 09:54
les yeux dans l'eau
Published by Lafo
commenter cet article
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 09:54
les yeux dans l'eau
Published by Lafo
commenter cet article
24 avril 2016 7 24 /04 /avril /2016 09:57
the soupe of blettes
the soupe of blettes
the soupe of blettes
Published by Lafo
commenter cet article
23 avril 2016 6 23 /04 /avril /2016 09:52
les yeux dans l'eau
Published by Lafo
commenter cet article
21 avril 2016 4 21 /04 /avril /2016 09:01

- train Paris-Nancy

Nous sommes une traînée de lumière

qui égratigne les fourrés

molle et floue.

nous quelquefois traversons

un pays de Doyle et de yellow.

I mean, not yellow, well...

nous longeons

des abîmes d’eau des murailles d’étincelles immobiles

ayant chacune un frère à l’envers de la cloison

mais quelle ?

où voyez-vous une cloison ?

nous par flash fugitifs inquiétés nus soudain

et vêtus de flamboiement

et bientôt la nuit où

tapie, la bête

où confiné, le coeur qui frappe

et l’oreille s’émerveille, glacée.

nous,

à gauche les fourrés

vertigineusement survolés d’un horizontal rai pâle

qui étale, vain,

un improbable relief

une idée tout au plus.

et une forêt tombée de rideaux au cramoisi pâli

drape là son insistance illusoire.

un château trop loin trop petit trop éclairé

lance des SOS

30 secondes c’est fini pour lui :

adieu prince, échiquier, mal de vivre,

rire ou mourir, belle épanchée, vieux, vieille,

marque.

nous,

sous une voûte plantée d’astres morts

qui portent encore un petit cri

délicieusement lumineux

sur les étals nonchalants d’âmes endormies.

qui veille ?

endormies, chaleur aux pieds,

rêves en tête d’une débauche de pantins émouvants.

le défilé des songes humains

tiré par le ronflement poussif

d’une locomotive qui file

par qui nous sommes une traînée de lumière :

le rêve de l’autre.

Published by Lafo
commenter cet article
19 avril 2016 2 19 /04 /avril /2016 09:57

le printemps donne soif

très soif

le printemps
le printemps
Published by Lafo
commenter cet article
18 avril 2016 1 18 /04 /avril /2016 09:56

le printemps montre le chemin

le printemps
Published by Lafo
commenter cet article

  • : L'HUMEUR DE LAFO
  • L'HUMEUR DE LAFO
  • : vers la clarté... avancer à découvert, avec des zones moins nettes, des tergiversations et revirements, qui sait, des emballements ? et dans l'écheveau : ma ligne à moi
  • Contact